logo-euromaritime-clair

Salon professionnel pour une industrie maritime innovante

30 | 31 Janvier > 1er Février 2024, Marseille

Salon professionnel pour une industrie maritime innovante

3 Février > 5 Février 2026, Marseille

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’industrie maritime innove pour le verdissement du secteur

Photo Article Sea to Sea
Les acteurs de la filière maritime s’engagent pour décarboner l’industrie et apportent des solutions innovantes et technologiques pour accélérer la transition énergétique. Alternatives aux carburants fossiles, optimisation et maitrise de l’énergie, développement de nouveaux usages, financement adapté et promotion de la filière… les entreprises présenteront leur initiatives et solutions lors d’Euromaritime du 30 janvier au 1er février 2024 à Marseille. Sea to sea, partenaire média du salon a sélectionné pour vous plusieurs innovations maritimes en provenance de l’Ouest.

ALTERNATIVES TO CARBON AND TECHNOLOGICAL BREAKTHROUGHS

Wind propulsion for merchant ships

In 2020, Wisamo, a MICHELIN Group initiative, is developing a wind propulsion solution to limit the environmental impact of maritime freight: the WISAMO wing. This automated, inflatable and retractable wing can be installed on any type of vessel around a telescopic mast. After an initial 100m2 prototype wing installed in 2021 on the sailboat of navigator Michel Dejoyeaux, Wisamo will install a second 100m2 prototype in June 2023 on the Compagnie Maritime Nantaise ro-ro vessel Le Pélican. These trials will enable the wing to be tested under real sea conditions. At the same time, Wisamo is developing a new 800m2 prototype wing on a 60-metre mast at its factory in Vannes. Tests should take place in the first quarter of 2025 between Vannes and Nantes.

H2 projects

IPC, the Port of Concarneau Interprofession, is carrying out a feasibility study to integrate an H2 fuel cell on board an existing fishing vessel. The aim is to find an alternative to diesel for 12-25m trawlers and take a step towards decarbonisation. The Anita Conti, a trawler from Le Guilvinec, was used as the basis for the study. Initial results from the PILOTHY project indicate that the fuel cell could reduce greenhouse gas emissions by 10-15%. This represents 75 tonnes of CO2 equivalent, saving 500 litres of diesel per three-and-a-half-day trip. The conversion of old ships is likely to be more advantageous than a new build, and has attracted a great deal of interest from shipowners, who are hoping for public support to finance the investment. Winner of the Brittany Region’s “Energy Transitions in the Breton Fishing and Aquaculture Sectors” call for projects, PILOTHY has been subsidised to the tune of €87,000 and is being carried out by a consortium of IPC member companies: Barillec Marine (pilot), Piriou ingénierie, Coprexma, Méca Diesel, Semim and Marinelec Technologies.

Barillec Marine, which has been involved in France’s main hydrogen-powered ship projects, is consolidating its expertise in innovative vessels, offering a comprehensive range of onboard energy management solutions. In addition to the PILOTHY project in Brittany, the company has already worked on several hybridisation projects, including the hydrogen-powered suction dredger. It has also been involved in a study into the integration of hydrogen on board a CTV, a vessel used to transport personnel to offshore wind farms.

(C) www.photopointcom 040

Trocadero : Vedettes de Paris ©Vedettes de Paris

HYBRIDATION ET OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION D’ENERGIE

Un économètre analytique pour maitriser sa consommation et réduire son impact environnemental

Marinelec Technologies a développé ECOMER, une solution destinée à optimiser la consommation de carburant et à réduire les émissions de gaz polluants pour tous types de navires. ECOMER collecte, analyse et affiche en temps réel les données de consommation, poste par poste et peut agir directement, grâce à une fonction de commande automatique, sur la source de consommation d’énergie. Ce système connecté d’aide à la conduite économique d’un navire offre également une optimisation de la maintenance préventive et curative du navire. Un outil électronique fiable qui a déjà fait ses preuves notamment auprès d’armateurs dans le secteur du remorquage, le transport à passagers ou encore la pêche.

Des navires hybrides et des moteurs diesels plus écologiques

L’hybridation constitue une solution technologique immédiate pour réduire l’empreinte carbone du transport maritime. La propulsion diesel-électrique se développe sur tous types de navires offrant aux armateurs une alternative écologique et économique. Voici quelques exemples d’acteurs locaux engagés dans cette démarche :

• L’électricien BARILLEC Marine vient d’équiper les premières unités des bateaux de croisière fluviale des Vedettes de Paris en moteur à propulsion 100% électrique. L’entreprise a aussi doté le baliseur « Finistère » de l’Armement des Phares et Balises d’une propulsion hybride zéro émission.

• Le bureau d’architecture et d’études navales COPREXMA a conçu le design du baliseur « Finistère ». Il a également réalisé le design de la première barge aluminium à propulsion électrique pour les parcs ostréicoles dans la baie de Morlaix. L’entreprise bretonne assure l’assistance à maîtrise d’ouvrage du nouveau navire-école hybride du Lycée maritime de Paimpol.

• ENAG va convertir deux unités de la compagnie des bateaux-mouches avec un système de propulsion hybride dans la perspective des Jeux Olympiques 2024 qui auront lieu à Paris. La société quimpéroise, spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication d’équipements électriques de petites séries, fait appel à Marinelec Technologies pour ses systèmes de supervision de l’hybridation et pour la refonte des équipements de sécurité des bateaux.

• Le projet HYBA (Hybride Bretagne Atlantique) piloté par le Comité régional des pêches de Bretagne et porté par un consortium de neuf partenaires bretons, dont plusieurs entreprises présentes à Euromaritime, a pour ambition de développer une solution sur-mesure d’hybridation et d’optimisation énergétique pour les chalutiers neufs et existants. La première phase d’étude technico-économique commencera en janvier 2024 sur un navire lorientais. Cette phase de tests s’appuiera notamment sur la collecte et l’analyse de données en conditions réelles.

• Basé à Quimperlé, Le Pocher Moteurs et Solutions, distributeur exclusif de Volvo Penta offre une solution à la pointe de la technologie avec les moteurs diesels Volvo Penta dernière génération, conformes à la norme IMO Tier III. Cette gamme de moteurs garantit une diminution d’environ 70% des émissions d’oxydes d’azotes (Nox) tout en assurant un traitement efficace des gaz d’échappement grâce à la technologie SCR (Selective catalytic reduction).

DES SERVICES POUR ACCELERER LA TRANSITION ENERGETIQUE

La banque bleue accompagne les acteurs de l’industrie maritime

La Banque Populaire Grand Ouest et sa marque Crédit Maritime, offre une large palette de solutions financières pour les industriels et les armateurs. Elle se positionne aujourd’hui en tant qu’arrangeur en crédit-bail maritime avec levier fiscal et souhaite démocratiser ce dispositif pour faciliter l’acquisition de navires de petit tonnage, avec des investissements allant de 3 à 30 millions d’euros. La Banque Populaire Grand Ouest offre ainsi aux armateurs une solution de financement complète et entend contribuer à accélérer la décarbonation du secteur. Reconnue en tant qu’acteur majeur de l’accompagnement financier des activités maritimes traditionnelles et émergentes, la banque bleue s’attache aussi à valoriser les initiatives vertueuses de la filière à travers ses Trophées Innovation Océan.

Une communication positive pour valoriser le maritime durable

Depuis bientôt 16 ans, l’agence de communication Sea to sea accompagne avec passion les professionnels du secteur maritime dans leur communication. Sea to sea se distingue par sa connaissance fine de l’écosystème naval, maritime, portuaire et fluvial. L’agence, basée à Concarneau, propose une communication positive visant à mettre en lumière les gens de mer et leurs expertises. Sea to sea a ainsi créé le logo Wisamo et décliné des supports pour promouvoir la propulsion vélique ; communique sur les innovations et projets décarbonés à travers les réseaux sociaux ou la presse pour le compte de Marinelec Technologies, Coprexma, Ets Le Pocher, Naos Ingénierie ou encore l’Interprofession du port de Concarneau ; a conçu le contenu de visite du Navire des Métiers l’Expo animé par le CINav ; réalise des campagnes de valorisation de la marque employeur pour attirer de nouveaux talents pour le compte de Barillec Marine ; conçoit des sites internet comme celui de Protection Incendie Cornouaille qui vise aussi à sensibiliser à la sécurité incendie ; assure des actions presse pour promouvoir les actions innovantes de la Banque Populaire Grand Ouest en faveur de l’économie bleue …

L’attractivité du métier et des formations

L’association CINav œuvre au service des industriels de la mer sur les volets formations, emplois et compétences. Depuis 2017, le CINav se mobilise pour la promotion et l’attractivité de la filière et de ses métiers ; pour la coloration maritime elle organise des séminaires et formations et déploie les labels By CINav ou CINav Partner à des organismes de formations. Reconnus par les entreprises de la filière, ils offrent plus de visibilité et contribuent à l’attractivité des formations pour les générations futures.

Toutes les innovations et solutions pour décarboner le transport maritime sont à découvrir au salon Euromaritime, du 30 janvier au 1er février à Marseille.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Print